Sujets et tendances Maison passive

Fenêtres pour maisons passives. Respect des normes les plus strictes en matière d’isolation thermique.

Fenêtres pour maisons passives. Respect des normes les plus strictes en matière d’isolation thermique.

Le design fondé sur l’économie d’énergie connaît un succès grandissant. Aujourd’hui, la maison passive est considérée objectivement comme le mode de construction le plus efficace sur le plan énergétique : sa consommation annuelle ne dépasse pas 15 kWh de chauffage par mètre carré habitable, ce qui correspond à 1,5 litre de mazout.

En d’autres termes, elle consomme 90 % d’énergie de chauffage en moins qu’un bâtiment traditionnel existant, et 75 % de moins qu’un nouveau bâtiment moyen. Cette grande efficacité énergétique est possible grâce à la fois à une conception multi-chambre sophistiquée, à une construction étanche à l’air, au triple vitrage, à une ventilation contrôlée avec récupération de chaleur ainsi qu’à l’utilisation passive du rayonnement solaire – le chauffage traditionnel n’est plus nécessaire.

Grâce à un apport régulier en air frais en maintenant des températures agréables, la maison passive crée une atmosphère agréable. En outre, sa conception architecturale n’a pour ainsi dire pas de limites, notamment en ce qui concerne les fenêtres. Alors qu’auparavant le design était limité et que le profilé présentait un aspect massif, les modèles intelligents actuels dotés de profilés très fins et d’une grande surface vitrée permettent de personnaliser le design et d’économiser l’énergie thermique.

La « maison passive » est une norme bien définie aux limites clairement établies. Le fabricant est tenu de démontrer que ses produits sont conformes à la norme de maison passive en demandant la certification « composants compatibles avec la maison passive ». Les principaux organismes de certification pour les fenêtres passives sont l’Institut pour la maison passive du Dr Feist et l’Institut technique pour fenêtres (ift) de Rosenheim. Quelles sont les différences entre les certificats délivrés par ces instituts ? Qu’ont-ils en commun ?

L’Institut du Dr Feist a publié sa directive passive dès 1992. La directive WA-15/2 de l’ift a été établie en 2011. Les deux instituts calculent la valeur d’isolation thermique du châssis (valeur Uf) conformément aux exigences de la norme DIN EN ISO 10077-2, mais au moyen de logiciels différents. L’ift non seulement calcule mais aussi mesure cette valeur suivant la méthode de la boîte chaude. Cette méthode consiste à tester la fenêtre installée entre deux chambres maintenues à des températures différentes. La valeur ainsi mesurée est généralement plus proche des conditions réelles que les calculs, qui impliquent nécessairement une marge de sécurité. L’Institut du Dr Feist inclut dans ses calculs le bâtiment dans son intégralité tandis que les analyses de l’ift portent uniquement sur la fenêtre elle-même.

Toutefois, l’un dans l’autre, l’important est que les deux instituts appliquent un coefficient de transmission thermique global (valeur Uw totale) de maximum 0,8 pour la certification des fenêtres et des façades de verre. Ainsi, les deux certificats attestent la compatibilité des fenêtres avec la maison passive et constituent donc une source fiable pour les fabricants de fenêtres, les architectes et les promoteurs.

Pour assurer l’efficacité d’une maison passive, il est essentiel de bénéficier de conseils judicieux et de veiller à une installation appropriée des fenêtres. Pour toutes questions à ce sujet, nous vous invitons à contacter le fabricant de fenêtres spécialisé et qualifié le plus proche de chez vous.

Saving energy - with modern windows (English)
Energy saving – Why new windows pay off and why windows are so important in terms of energy costs.
Regarder la vidéo